venerdì 16 dicembre 2011

La première architecture romane

Le Conseil Général de la Moselle propose une conférence sur "La première architecture romane" le jeudi 24 novembre 2011 au Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille.
Cette conférence sera animée par Lei Huang, doctorant en Histoire de l’art. Il expliquera notamment les origines et les sources de la première architecture romane, tout en la confrontant à l'architecture ottonienne.

Quand apparaît l’architecture romane ? D’où vient-elle ? Depuis l’invention du terme "architecture romane" en 1818 jusqu’à nos jours, les historiens de l’art médiéval français ne cessent de s’interroger sur ses origines. Au cours du XIXe siècle, certains archéologues s’efforcent de préciser la notion d’architecture romane en tentant d’établir une archéologie médiévale normative. Parallèlement, de nombreux débats intellectuels sur les sources d’inspiration de l’architecture romane animent l’écriture de l'histoire française jusqu’à la fin du siècle.
Au XXe siècle, les débats se poursuivent. Aujourd’hui, la question des origines de l’architecture romane est-elle plus claire ? Lei Huang essaiera d’y répondre à travers cette conférence.
Lei Huang est doctorant en histoire de l’art de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialisé en art roman, il a réalisé un mémoire de master sur la question des origines de l’architecture romane traitée dans deux siècles d’historiographie française. Aujourd’hui, il prépare une thèse sur l’abbaye Sainte-Foy de Conques dans l’Aveyron.
Côté pratique:
Jeudi 24 novembre 2011 à 18 h 30
Musée départemental Georges de La Tour, Place Jeanne d’Arc à Vic-sur-Seille

Tarifs : 6 € plein tarif ; 3, 50 € tarif réduit

Renseignements téléphoniques : 03 87 78 05 30

Sur réservation

venerdì 25 novembre 2011

mercoledì 12 ottobre 2011

giovedì 22 settembre 2011

Spaces, Ornaments and Functions of the Romanesque Church

3d International Symposium
The Liturgical Ritual and it's 'mise-en-scène': Spaces, Ornaments and  Functions of the Romanesque Church
Barcelona - La Vall de Boí
25 - 28 October 2011


www.arspicta.cat

martedì 13 settembre 2011

Auteurs et textes du haut Moyen Âge à la lumière des sources manuscrites.

Table ronde internationale, 29 septembre 2011 

Institut de recherche et d’histoire des textes

Salle Jeanne Vielliard

40 avenue d’Iéna, 75116 Paris

Table ronde internationale autour de la publication du 3e tome de la Clavis scriptorum latinorum Medii Aevi. Auctores Galliae, 735-987 (éd. Marie-Hélène Jullien, Brepols 2010) organisée par l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS – UPR 841) et l'Université Paris IV-Sorbonne, avec le soutien des Éditions Brepols.
Pour situer un auteur du haut Moyen Âge dans son contexte historique et identifier ses œuvres, l’historien et le philologue font appel à diverses ressources, qu’il leur faut soumettre à une critique approfondie:
  • les textes et les manuscrits susceptibles d’avoir été utilisés par l’auteur, dont les écrits s’inscrivaient dans la tradition classique et patristique. Quel usage en a-t-il fait ?
  • les témoignages littéraires sur l’auteur et sur ses œuvres. Quel crédit peut-on leur accorder, quand ils sont rédigés avec une intention particulière ou des années après les événements relatés ?
  • les témoins manuscrits des textes médiévaux. Que nous apprennent-ils sur la composition de ces textes, sur la réception de leur auteur et celle de ses œuvres ?
Dans le cadre de cette démarche historique, le recours aux manuscrits s’avère central. En confrontant la bibliothèque des auteurs médiévaux, les témoignages littéraires dont ils ont fait l’objet et la tradition manuscrite de leurs œuvres, l’historien et le philologue peuvent espérer mettre en évidence certains éléments méconnus de leur biographie, de leur méthode de travail, de la transmission et de la réception de leurs écrits.

mercoledì 3 agosto 2011

Historiska Museet

The National Historical Museum is packed with history spanning thousands of years, from as far back into prehistory as we can go, via the Viking era to the Middle Ages. Encounter the most fantastic artefacts and lose yourself in stories about the past and the people who lived before us.
Visiting address: Narvavägen 13-17, 114 84 Stockholm, Sweden
Visit the site: www.historiska.se.

lunedì 13 giugno 2011

International Medieval Meeting Lleida

Between the 28thof June and the 1stof July 2011, the city of Lleida will be the world capital of research and business in medieval history. There will be specialists from a wide range of fields of study of the Middle Ages and professionals from varied branches of popularisation. Outstanding researchers will take part in 6 congresses specialised in various leading aspects of medieval history, art history, archaeology, literature and language. Others will present sessions, papers and posters about the most varied aspects of research and popularisation of the Middle Ages. There will also be professionals dedicated to promoting and managing research, the application of the new technologies in humanities and the promotion of historical heritage. Furthermore, there will important presentations and offers about the publication and spread of research into medieval history.  
All this will take place in our university, located in the medieval city of Lleida, where you will be able to enjoy a wide range of cultural and leisure activities.
Visit the official site:
www.internationalmedievalmeetinglleida.udl.cat.

lunedì 16 maggio 2011

Hanza 2011

Ogni anno la città di Kaunas organizza gli Hansa Days, il festival medievale che il 19 al 22 maggio 2011 commemora l’antica Lega Anseatica o Hansa. Risalenti al XII secolo, le Hanse furono le prime forme di alleanze commerciali stipulate tra le città baltiche e dell’Europa settentrionale, che detennero il monopolio fino agli albori dell’età moderna.
L’organizzazione di un evento così vasto, deciso in concomitanza col Natale della città, rappresenta un’ardua sfida per gli organizzatori e i cittadini di Kaunas che lavoreranno all’unisono per garantire l’accoglienza di un pubblico di settemila persone.
Il festival si svolgerà principalmente nel cuore della città vecchia ma la sera del 19 maggio alle ore 21, presso il cortile del castello, si terrà la cerimonia d’apertura dell’evento. La manifestazione coinvolgerà l’intera città: nel centro storico si svolgeranno le attrazioni principali ma le zone limitrofe saranno adibite ad arene per concerti, spettacoli all’aperto e alle ricostruzioni degli incontri tra i rappresentanti della Lega.
Quattro giorni di festa in cui sarà possibile visitare i musei fino alle due del mattino; tramite le visite guidate si potrà visitare i luoghi più interessanti della città come il noto Museo del Diavolo, la Chiesa di S. Michele Arcangelo e di S. Gertrude, le vie dello shopping moderno ma anche le ricostruzioni medievali del quartiere degli artigiani e degli artisti, il mercato delle pulci e quello alimentare; le rappresentazioni dei giochi del tempo con tornei di spade, giostre, spettacoli di ballo e musica, la navigazione del fiume Nemunas su navi vichinghe e molto altro ancora da scoprire.

mercoledì 11 maggio 2011

SPECULUM VULPIS

Journées d’étude consacrées à Renart le Contrefait
Université Libre de Bruxelles
27-28 mai 2011
Au début de sa vaste compilation renardienne, l’auteur de Renart le Contrefait déclare que

...sur Regnart poeult on gloser,
Penser, estudïer, muser
Plus que sur toute rien qui soit. (v. 105-107)

Parvenu à la fin de sa lecture, le lecteur ne peut que souscrire à cet avis, puisque les aventures du goupil fournissent effectivement au clerc de Troyes l’occasion—ou le prétexte—de faire les commentaires et d’aborder les sujets les plus variés, de la création du monde au procès des Templiers et de l’excellence de l’astronomie au poids écrasant des impôts dans la Champagne du XIVe siècle. Autour des épisodes connus du vieux Roman de Renart se succèdent et se combinent réflexions morales et satiriques, récits allégoriques, comiques et historiques, exposés théologiques et scientifiques. La grande diversité des sujets abordés n’a d’égal que le nombre de sources que l’auteur exploite et la variété des œuvres antérieures qu’il intègre dans son ouvrage : à l’intérieur du cadre renardien, en effet, l’œuvre accueille de nombreux exempla et fables, le Roman d’Athis et Procelias, deux lais de Marie de France, la Vie de saint Marie l’Egyptienne de Rutebeuf, des vers épars et des personnages empruntés au Roman de la Rose, des maximes morales puisées chez Brunetto Latini et Alart de Cambrai, un roman d’Alexandre, des informations historiques empruntées aux Faits des Romains ainsi qu’à Orose, Pierre le Mangeur, Sigebert de Gembloux, Guillaume de Malmesbury... Et on pourrait encore allonger la liste. Au fil des pages, l’auteur transforme le Contrefait de Regnart en un Miroër de Regnart, construisant une véritable somme encyclopédique de la littérature et du savoir de son époque. Le résultat est une œuvre complexe et foisonnante qui constitue à la fois une compilation érudite, une œuvre très personnelle et une tentative, à travers la culture littéraire et intellectuelle du premier XIVe siècle, d’assimiler l’héritage philosophique de Jean de Meun, d’interroger les valeurs de la société et d’éclaircir la vie morale de l’individu.
Décrit comme l’œuvre « la plus volumineuse, la plus riche et la plus curieuse de toutes celles qui ont été créées au Moyen Age autour du personnage de Renart » (Flinn 1963), Renart le Contrefait a pourtant été peu étudié jusqu’à présent et si le regain d’intérêt pour ce texte que l’on constate depuis une dizaine d’années a permis de faire de notables progrès, les ressources offertes par cette œuvre sont encore bien loin d’être épuisées.
La journée d’étude projetée a pour objectif de contribuer à mieux cerner l’originalité de l’œuvre et sa place dans le paysage intellectuel du premier XIVe siècle. Les participants sont encouragés à l’explorer sous tous ses aspects, littéraires, linguistiques, philologiques et historiques. Le travail de compilation est sans doute l’un des angles d’approche les plus évidents de l’œuvre. Quelles sont les différentes sources auxquelles puise l’auteur ? Comment les retravaille-t-il et dans quel but ? Quels rapports s’instaurent entre ces différentes strates textuelles et quelle est leur place dans l’ensemble de l’œuvre ? Le personnage de Renart mérite aussi de retenir l’attention, car non seulement l’auteur modifie le caractère du vieux goupil en lui attribuant des aventures nouvelles, mais encore la voix du narrateur se confond parfois avec celle de son personnage, au risque de miner le discours moral qu’il tient.

mercoledì 2 febbraio 2011

Art in Medieval Hungary

This site serves as an introductory research guide to the art of the medieval kingdom of Hungary. The kingdom, founded in 1000 AD, covered a much larger territory than modern Hungary, and included areas such as present-day Slovakia, Transylvania (today in Romania), as well as Croatia. The kingdom reached its peak during the 14th and 15th centuries, under rulers from the Angevin, Luxemburg and Hunyadi families, but essentially collapsed during the Turkish attacks of the early 16th century.
The site contains information primarily about the art of medieval Hungary, but the topic is framed in a larger Central-European context, with links to sites dealing with the medieval art of Bohemia, Poland and Austria as well. The main goals of this page at the moment are to provide an up to date list of publications about the region's medieval art and provide fresh information about medieval art in Hungary, as well as to collect useful Internet links.